Une nouvelle approche classificatoire des textes oraux africains

  • Sié Alain Kam Université de Ouagadougou
Keywords: littérature orale, genres oraux, textes oraux, discours, énoncés, jeux de plaisanterie, chercheurs en littérature orale

Abstract

La classification des textes oraux en des genres bien déterminés a toujours préoccupé bon nombre de chercheurs en littérature orale. Depuis Antti Aarne et Stith Thompson, les tout premiers, puis Vladimir Propp, Alan Dundes, Denise Paulme, SamuelMarcel Eno Belinga, Véronica Görög, Jean Derive, etc. pour ne citer que ceux-là, les travaux ont porté sur la division des contes et leurs différentes sous-classes, les chants, les mythes, les récits épiques et les autres genres oraux. Ces recherches diverses ont abouti à une classification classique basée sur le contenu du texte oral, sa forme (ou structure), ses personnages, sa fonction, la présence ou non de la musique, etc., et qui se compose des contes, mythes, légendes, épopées, chants, textes initiatiques et/ou sacrés, proverbes, dévises et dévinettes. En littérature orale africaine, nous avons constaté que l’utilisation des textes oraux tient compte d’autres facteurs en plus comme le temps, le lieu, la circonstance, etc. En outre, certaines dénominations classiques (le conte par exemple) ne correspondent pas exactement aux conceptions de ce genre dans le milieu africain. Toutes ces raisons ont conduit à un nouvel examen des différents genres oraux dans le cadre africain et à proposer une division de ces textes en cinq grandes catégories. 

Author Biography

Sié Alain Kam, Université de Ouagadougou

Sié Alain Kam est Maître de Conférences au Département de Lettres Modernes, Unité de Formation et de Recherche en Lettres, Arts et Communication (UFR/LAC), Université de Ouagadougou, Burkina Faso.

References

...
Views
  • Abstract 90
  • PDF 67
Views and downloads are with effect from 11 January 2018
Published
2019-08-29
Section
Research articles